CRETEIL SOLEIL REVISITE, 2016

Translate original post with Google Translate

Les technologies des nouvelles mobilités communicantes transforment la vie urbaine. Parallèlement, la société des échanges et du partage, de l’e-commerce, du durable et de l’économie circulaire, modifie les comportements et habitus, tout comme les grands magasins ont restructuré la vie bourgeoise. Ces trois déterminations – nouvelles technologies, nouvelles mobilités, zeitgeist du partage – reformulent tant les programmes et organisations spatiales que les catégories et paradigmes, oppositions traditionnelles qui structurent l’espace de l’architecte. Générés par les déplacements automobiles, les centres commerciaux et leurs parkings se recyclent pour accueillir toutes les activités nouvellement médiatisées ou en développement : télétravail, co-working, fablab, recharge et distributeur de voitures et de vélos, centre de logistique urbaine, accueil des nouvelles mobilités, maraîchage urbain, promenades et tourisme en étage, parcs et forêts, virtual shopping, production d’énergie… Les VEC, Véhicules serviciels, Ecologiques, Communicants – lents, propres, silencieux  – génèrent non plus des parkings mais des halls relationnels, ils ne sont plus séparés des activités.

Créteil-Soleil revisité est un projet-recherche, une stimulation et non une simulation. Créteil-Soleil devient à la fois une friche entrepreneuriale, une écloserie, un site pour de nouvelles industries, un centre de recyclage, un centre de formation de « nouvelle chance », un learning center pour tous les lycéens et étudiants, un open space pour toutes les activités à venir et pour l’expression libre de chacun. La grande dimension des surfaces libérées réintroduit une valeur disparue de l’architecture du 21° siècle : la générosité des espaces et la transgression des catégories au sein d’un grand espace commun, la nouvelle Cité-Ambiance. L’extension de l’espace est une conséquence des plus paradoxales de la disparition des commerces dans une société privatisée.

Le projet saisit dans une image ces transformations en cours. Le collage numérique est réalisé en associant les modélisations des nouveaux programmes et organisations spatiales générées par la recherche Door-to-door. La recherche – technologique, industrielle, économique, sociétale, historique, organisationnelle, spatiale – est en elle-même l’architecture.

architectureaction-creteil-revisite-academie-reduit