Urbanisme, Paysage et Projets de Ville

CRETEIL SOLEIL REVISITE, 2016

Les technologies des nouvelles mobilités communicantes transforment la vie urbaine. Parallèlement, la société des échanges et du partage, de l’e-commerce, du durable et de l’économie circulaire, modifie les comportements et habitus, tout comme les grands magasins ont restructuré la vie bourgeoise. Ces trois déterminations – nouvelles technologies, nouvelles mobilités, zeitgeist du partage – reformulent tant les programmes et organisations spatiales que les catégories et paradigmes, oppositions traditionnelles qui structurent l’espace de l’architecte. Générés par les déplacements automobiles, les centres commerciaux et leurs parkings se recyclent pour accueillir toutes les activités nouvellement médiatisées ou en développement : télétravail, co-working, fablab, recharge et distributeur de voitures et de vélos, centre de logistique urbaine, accueil des nouvelles mobilités, maraîchage urbain, promenades et tourisme en étage, parcs et forêts, virtual shopping, production d’énergie… Les VEC, Véhicules serviciels, Ecologiques, Communicants – lents, propres, silencieux  – génèrent non plus des parkings mais des halls relationnels, ils ne sont plus séparés des activités.

Créteil-Soleil revisité est un projet-recherche, une stimulation et non une simulation. Créteil-Soleil devient à la fois une friche entrepreneuriale, une écloserie, un site pour de nouvelles industries, un centre de recyclage, un centre de formation de « nouvelle chance », un learning center pour tous les lycéens et étudiants, un open space pour toutes les activités à venir et pour l’expression libre de chacun. La grande dimension des surfaces libérées réintroduit une valeur disparue de l’architecture du 21° siècle : la générosité des espaces et la transgression des catégories au sein d’un grand espace commun, la nouvelle Cité-Ambiance. L’extension de l’espace est une conséquence des plus paradoxales de la disparition des commerces dans une société privatisée.

Le projet saisit dans une image ces transformations en cours. Le collage numérique est réalisé en associant les modélisations des nouveaux programmes et organisations spatiales générées par la recherche Door-to-door. La recherche – technologique, industrielle, économique, sociétale, historique, organisationnelle, spatiale – est en elle-même l’architecture.

architectureaction-creteil-revisite-academie-reduit

 

GUIDE D’AMENAGEMENT, LA ROCHELLE 2016

UNE UTOPIE DE LA DISTRACTION

DEFINIR LE SOL D’UN GRAND ESPACE COMMUN

Le vieux port est l’emblème de la ville, l‘image de la ville. Aussi Le sol apporte du sens, de la surprise, des interprétations plurielles. Dans la déambulation sur le Vieux Port, toutes les catégories sociales se rencontrent et se croisent, se répartissent selon les moments du jour et de la nuit. Le « Vieux Port » est ainsi unifié au travers de la distraction comme un rêve de réunion de tous, une fête, une brève utopie politique sur un sol commun et partagé.Cette unité du visiteur est à percevoir qu’il s’agisse d’un piéton désormais prioritaire, d’un cycliste ou d’un taxi et d’un bus. Ils partageront eux- aussi le même sol identique de façade à façade, sous les arcades aussi.Marcher, écouter de la musique, déguster forment une unité qu’il est souhaitable de réunir sur un même sol.

 DOOR TO DOOR

Les véhicules écologiques et la communication numérique embarquée, à l’ère des flux intelligents et de l’Internet des objets, transforment l’architecture et la ville contemporaines. Door to door, Futur du véhicule, futur urbain, repense les situations urbaines, théorise et imagine les modèles futurs de développement, les nouveaux programmes architecturaux qui en découlent. Il propose et présente les « espaces de l’accès », l’extension-multiplication de l’accessibilité « porte-à-porte » sur six métropoles européennes, et la fonction réparatrice de ces nouveaux outils de « l’auto-mobilité » communicante, résolvant par leur usage les dysfonctionnements urbains. Le parking devient un programme d’avenir pour l’architecture, tandis que le Véhicule Écologique Communicant (VEC), un outil bientôt automate, ni bruyant, ni sale, côtoie humains, nature et animaux dans les bâtiments – le partage des présences et des activités dans un « grand espace commun ».

Le VEC est l’exemple le plus puissant de l’interaction entre la pratique des territoires urbanisés et les TIC. Il est le marqueur le plus incisif du retour du modèle des flux pour penser l’urbain, sous une forme cohérente avec la demande ou les injonctions de la société des échanges et du partage qui s’est mise en marche : la mobilité-accessibilité est redevenue le programme premier, la structure du futur. Que devient l’urbain lorsque l’accès en est le trait le plus dominant ? Les “pôles d’accessibilité et d’échange” sont des dispositifs de transformation de la vie urbaine, qu’ils reconfigurent pour plus de confort et d’efficacité. L’arrivée des nouveaux véhicules accélère ainsi l’interférence entre l’urbanisme des usages et des services et l’urbanisme spatial. A ce niveau, les véhicules sont équivalents à des bâtiments.

 

QUARTIER FERRIE

 

LE NOUVEAU CENTRE VILLE : LE QUARTIER DE LA GARE

LAVAL

L’aménagement de la LGV Bretagne – Pays de la Loire va considérablement réduire les distances entre les villes et accentuer les opportunités de mise en réseau des territoires. C’est une accroche que le territoire va saisir pour assoir  son développement et son attractivité. Pour accroître l’attractivité du territoire, il convient de se positionner comme un carrefour stratégique entre les trois métropoles régionales que sont Rennes, Angers et Le Mans, tout en renforçant les relations avec les villes voisines de plus petite taille (Mayenne, Château-Gontier, Fougères, Vitré) afin de renforcer les relations entre les territoires.La mise en service de la ligne à grande vitesse (LGV) entre Rennes et Le Mans et sa liaison avec le barreau ferroviaire de Sablé-sur-Sarthe à l’horizon 2017 constituent un atout important pour l’essor économique de l’agglomération lavalloise. La réduction des temps de parcours entre Laval et Paris (1h10 contre environ 1h40 actuellement) ainsi qu’avec les autres métropoles régionales constitue une opportunité pour renforcer l’attractivité de l’agglomération. La mise en service de cette ligne à grande vitesse, qui contribuera à augmenter le trafic des voyageurs TER et TGV, permettra à Laval d’attirer une population nouvelle, notamment chez les actifs.

PLANETE URBAINE

 

LAVAL 2021 Projet Urbain, 2011-2013

LAVAL 2021 Qualité Urbaine, 2011-2013

Campus maritime Saint-Nazaire, 2011 10 ha, 1000 logements, consultation accord-cadre

Paysage marin, piscines d’eau de mer, 2011 

Valognes cœur de ville, 2011, 3ha aménagements espaces extérieurs,salle de spectacle,bâtiment signal information

Projet Urbain Béthune, Expérimentation Villes Moyennes, DIACT, en cours.

Pentagone 2006-2020, Requalification et redynamisation du Centre de La Roche-sur-Yon, en cours.

Parc d’activités du Plessis Robinson, Hôpital Beclere, Etudes de définition urbaine et paysagère SEM 92, concours, 2006-2007.

Paris 21, Étude, 2003.

13 Projets pour Lille Métropole, Capitale Européenne de la Culture, 2004.

Bagnolet 21, Étude, 2003.

Ivry-Massena, Étude, 2001.

Aménagement du Port, Dahouet, 2000.

Une ville se déplace à La Mer, Lorient, 2000.

Les Longs Murs, Athènes, Grèce. Concours, 1997.

Espace public et Architecture, Projet, 2006.

Autre, Urbanisme, Projet Urbain, Etudes Urbaines.